Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E8r p79]

Le conseil punit comme le defail-
lant.

LV.

Selon que guerre en sa tempeste
Rend prospere ou dure saison,
Lon print l’adversaire trompette,
Qu’on mit en estroite prison,
Il s’excusoit sur la raison,
Qu’il n’a d’espee faict outrage:
Tu es (fit on) pire poison,
Car tu rends aux couards courage.[1]

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E8v p80]

commentaires.

En certaine guerre, les vainqueurs avoyent pris
un trompette, lequel ils traictoyent comme ennemi, le
garrottans & rudoyans, & peut estre frappans. Le
povre trompette se defendoit avec la langue, disant
qu’il n’avoit blecé aucun, qu’il n’avoit combattu con-
tre personne, n’ayant pour toutes armes que sa trom-
pette. Ses ennemis luy repliquent, O couard, en celà es
tu plus à reprendre: car tu te fourrant point aux coups,
tu incites les autres à combattre par le son effroyable
de ta trompe. Presques mesme recit se trouve aux fa-
bles d’Esope. A la verité ceux qui esguillonnent les
autres à mal faire, & les y persuadent, doyvent estre
plus rigoureusement chastiés que ceux qui commet-
tent les delicts.

Notes:

1.  This is a version of Aesop, Fables 325.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top