Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [M4r p183]

Les coquus.

XIX.

Pourquoy appelle-on les laboureurs coquus?[1]
Pource que par son chant le coquu tant & plus
Convainq les laboureurs de leur faineantise,
Quand la main de bonne heure à leur vigne ils n’ont mise.
De ce mot de coquu abuse le vulgaire,
Nommant ainsi celuy dont la femme adultere.

Commentaires.

Le coquu commence à chanter au renouveau, &
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [M4v p184] par son chant fait le proces aux paresseux. Car ceux
qui se sont rostis les genoux aupres du feu tout le long
de l’hyver, se treuvent avoir beaucoup de besoigne
sur les bras, quand le Printemps est arrivé. Notam-
ment les laboureurs, lors qu’ils n’ont ny poué, ny pro-
vigné, ny clos, durant l’hyver. Pour ce qui concerne le
commun usage en ce qu’il applique ce mot de coqus
à ceux qui souffrent les adulteres venir baiser leurs
femmes, il en va tout au rebours: car le coquu ne per-
met pas qu’on vienne pondre en son nid: au contrai-
re, ou il pond au nid d’autruy, ou bien il y porte ses
oeufs.

Notes:

1.  See Pliny, Natural History, 18.66.249, and Horace, Satires, 1.7.31, for the use of the word ‘cuckoo’ as term of mockery for the idle man who has failed to finish pruning his vines before the cuckoo is heard calling.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

    Relating to the text:


    Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

     

    Back to top