Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [O7v p223]

Paresse.

LXIII.

Le Juif sus un boisseau mire des cieux l’armee,[1]
Cachant sous son manteau une torche allumee.[2]
Ainsi, sous fard pieux, la troupe oisive à peine
A soy ny à autruy jamais aide n’ameine.[3]

Commentaires.

Alciat reprend icy les faineants, qui jouissent des
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [O8r p223] labeurs d’autruy, sans que jamais ils mettent la main
à la besongne. Celuy n’est pas digne de vivre, qui ne
proffite ny à soy, ny à autruy. Tant plus nous avons
receu, tant plus nous sera-il demandé. Que donc
ceux, qui passent leur vie sans rien faire, considerent
combien ils s’esloignent du droit chemin, & ceux
aussi qui abusent de leur loisir, voire qui s’en glori-
fient. Il semble qu’Alciat par le troisieme vers de son
embleme ayt voulu taxer l’oisiveté des moines.

Notes:

1.  Cf. ([FALd014]).

2.  Cf. Matthew 5:15, ‘Neque accendunt lucernam et ponunt eam sub modio’ (nor do men light a candle and put it under a bushel).

3.  Cf. Erasmus, Adagia, 1452, ‘Nec sibi nec aliis utilis’.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

    Relating to the text:


    Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

     

    Back to top