Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [G5v p106]

DEMOURER CHEZ SOY.

Un jour voulut liberal Jupiter
Tous animaux au festin inviter:
Ilz vindrent tous. Sur la fin du repas
Vint la Tortue, avec son petit pas.
D’ond Jupiter courroucé, en mesme heure
La blasma fort de sa longue demeure,
Enquise puys du sejour la raison:
Tresbonne amie, et seure est la maison.
et bon chez soy tenir (Respondit)
Depuys ce jour, Jupiter feit edict:
Que la Tortue à pas tardif iroit
Froide, & sans sang, sa maison porteroit
Avecque soy. Ceste fable admonneste
Que profictable est autant, comme honneste:
En pas tardif les bancquetz frequenter.
C’est à savoir, peu souvent les hanter,
Et moins les faire. Et qu’il n’est rien plus doux
Que sa maison, & son Chez soy à tous.
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [G6r p107] Car rien n’est plus malheureux aux mortelz:
Qu’estre vagantz pas estranges hostelz.
La maison donc en Bourg, Ville ou Çité,
Est seur refuge en toute adversité.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top