Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [e4v p40]

A vie & mort sont les lettres utiles.

IL n’y a paroles assez fortes pour exprimer la loüange
que merite la science & cognoissance des bonnes let-
tres. Elles esveillent la jeunesse à son estude: recreent la viel
lesse: font paroistre ceus qui sont en prosperité, les asseu-
rent & consolent en adversité: delectent à la maison, &
dehors ne font empeschement: couchent avec nous, en
voyage nous font compagnie: Et font en fin de tant de
merites que, ores que ne puissions les acquerir, si les admi-
rons nous, & reverons quand nous les considerons en au-
truy. On est bien plus dignement admis au range des ci-
toyens de qualité, quand on est mediocrement instruit
aux bonnes disciplines. Il est certain que plusieurs exilez
& captifs ont adouci leurs afflictions en ruminant la do-
ctrine qu’ils avoient apprise. Qui est celuy qui ne croit
estre necessaire de mettre peine, & travailler pour les
acquerir? puis que c’est la difference d’entre nous & les
animaus destituez de raison. Le sçavoir polit nos moeurs:
& celuy qui a des lettres a la veuë de l’esprit plus aiguë-
que l’ignorant: Le sage porte avec soy toutes ses riches-
ses, d’autant qu’il estime ce qu’il sçait au prix d’un grand
tresor: Au contraire la vie sans la cognoissance des bon-
nes lettres est une mort civile. Disons doncques que les
richesses, & autres commoditez, comparées avec la sci-
ence, sont de peu de merite. Toutesfois les hommes do-
ctes, s’ils ont des biens de fortune, en usent pour leur ne-
cessité: mais les sciences acquises, comme en temps cal-
me, elles leur servent d’ornemens, elles leur sont parmy
les traverses rampart asseuré, qui les tient en repos, & fait
vivre leur gloire apres le trespas.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [f1r p41]

XII.

CONSOLATIO VIVIS VITA MORTUIS.

Entre mille bons fruicts que les lettres produisent
A qui en est muny, elles ont bonnes [=bonne] part
A soulager sa vie; & luy sont un rampart
Ou de cent passe-droits elles le favorisent.
En sa seule faveur la mort elles maistrisent,
Rebouchant l’esguillon de son dard odieus,
Et les noms bien cognus des hommes studieus,
Affranchis du tombeau, par elles s’eternisent.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top