Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [h3v p62]

La fin fait sage, à son dam, l’indiscret.

LA temerité ne se rencontre jamais sans la folie. Ce-
luy qui en est taché se retrouve coustumierement
plustot surpris de mille dangers qu’il n’en a preveu un
tout seul. Aussi sont ceus à blasmer, plustot que dignes de
commiseration, qui se plaignent des maus soufferts par
leur propre faute, pour ne les avoir prevenus, comme ils
eussent bien faict s’ils eussent eu plus de consideration.
C’est pourquoy l’on dit que nous sommes faits sages par
les evenemens, dans lesquels les fols prennent aussi leur
instruction, parce qu’ils ne se rendent accorts qu’avec
leur dommage. Ce deffaut est à reprendre en tous: mais
il est bien plus pernicieus en ceus qui ont charge en une
Republique, veu qu’ils n’y peuvent rien ordonner avec
temerité qui ne soit tres-prejudiciable: car il advient le
plus souvent que l’esprit inconsideré n’y est pas seul puni
de sa folie, ains attire toute une multitude dans une mes-
me ruyne. L’erreur commis peut aisément estre blasmé,
mais difficilement amendé. Il faut donques ruminer &
faire prouffit des exemples de faits dont le succez est
heureus, sur tout prendre l’occasion au poil: Et quand
l’heur nous dit, mediter ce qui nous peut arriver de sini-
stre, pour nous armer de prudence, afin que n’ayant eu pou-
voir de divertir la touche d’affliction, nous sçachions au
moins nous y comporter dignement. Les regrets d’avoir
failly sont inutils, quand par imprudence on se trouve
embourbez, suyvant le proverbe qui nous enseigne que dire,
Je n’y pensoy pas est un trait de folie.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [h4r p63]

XXIII.

EVENTUS STULTORUM MAGISTER.[1]

Milon, c’estoit au temps de ta verte jeunesse
Que tu devois ainsi tes forces mesurer,
Alors qu’en ton pays te vis honorer
Pour le robuste effort de ta dextre maistresse.
Maintenant que le tronc tes bras envieillis presse
Tu cognois ton erreur, & trop tard te repens,
Et à ta honte propre: ainsi tu nous apprens
Que par l’evenement l’imprudent se redresse.[2]

Notes:

1.  The Greek text in the pictura comes from Hesiod, Works and Days, 218.

2.  The story of Milo of Croton, the famous Greek athlete, who failed to recognise in his older age that he would be unable to perform the feats of his youth, and paid for his rashness with his life (as depicted in the pictura).



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top