Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [i2v p68]

En paix les arts & les lettres fleurissent.

LA paix est une souveraine benediction de Dieu, un
present que sa main nous eslargit d’enhaut par sa sin-
guliere clemence, & pitoyable providence. Par la paix
les villes se remplissent de biens en toute abondance, le
service de Dieu se fait, la pieté s’exerce, la majesté & re-
verence des loix sont en vigueur, la justice s’administre
avec integrité, la license desbordée des meschans est re-
frenée, on fait cas des sciences, l’estude des bonnes lettres
fleurit, le commerce est libre, les Citez sont ornées de
beaus & somptueus edifices, & s’embellissent par diver-
ses inventions des bons esprits. Bref le noeud de la socie-
té humaine se restraint en toutes sortes de commoditez
& de plaisirs. Ce n’est pas sans cause que les anciens l’ont
appellée fille de Dieu souverain: car la majesté divine n’a
rien conferé aus hommes de plus beau, de plus dous, ny
de plus necessaire, pour les conserver en leurs especes, que
le bien de la paix, le nom de laquelle est mesmes aggrea-
ble. Que si par quelque malheur elle nous est ravie, ny les
lois, ny la justice, ny rien de bon ne peut estre maintenu
en entier, & n’y a nerf de la conversation civile qui ne se
lasche & debilite. Qui cognoist le hasard de la guerre
demandera la paix sans intermission: car d’ordinaire en-
tre ceus qui font mestier des armes, ny la pieté, ny la loy-
auté n’ont beaucoup d’accez: ils se corrompent par la li-
cense, qui rompt le cours à toute discipline.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [i3r p69]

XXVI.

PACE VIGENT ARTES.[1]

En paix la pieté a son libre exercice:
La paix nous fait fleurir les lettres, & les arts:
Elle couvre de bien la terre en toutes parts,
Reglant de saintes loix nostre humaine police:
Elle est fille d’enhaut, qui dispence en justice
Les bons & saints presents que nous donne le ciel:
Bref elle rend heureus en ce siecle mortel
Les humains qu’elle voit d’une oeillade propice.

Notes:

1.  The Greek texts in the pictura come from Menander, Sententiae (Jaekel edition, 1964), Monosticha, 430 and 122.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top