Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [D4v]

La fin nous faict tous égaulx.

La terre est eguale à chascun,
Par tous les pays & provinces,
Aussi tost faict pourrir les princes,
Que les corps du pauvre commun.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [D5r]

SUr l’eschiquier sont les eschez assis,
Tous en leur reng par ordre bien rassis,
Les roys en hault pour duyre les combatz,
Les roynes pres, les chevaliers plus bas,
Les folz dessoubz, puis apres les pions,
Les rocz aussy de ce jeu champions.
Et quand le tout est assis en son lieu
Subtilement on commence le jeu.
★ Or vault le roy au jeu de l’eschiquier,
Mieulx que la royne & moins le chevalier.
Chascun pion de tous ceulx la moins vault,
Mais quand c’est faict & que le jeu deffault
Il n’y a roy, ne royne, ne le roc,
Qu’ensemblement tout ne soit à ung bloc,
Mis dans ung sac, sans ordre ne degré,
Et sans avoir l’ung plus que l’aultre à gré.
Ainsi est il de nous pauvres humains,
Aulcuns sont grands Empereurs des Romains,
Les aultres roys, les aultres ducz & comtes,
Aultres petis dont on ne faict grandz comptes.
Nous jouons tous aux eschez en ce monde,
Entre les biens ou l’ung plusqu’aultre abonde,
Mais quand le jour de la vie est passe,
Tout corps humain est en terre mussé,
Autant les grands que petis terre coeuvre,
Tant seulement nous reste la bonne oeuvre.

Notes:

1.  See Villon, Testament (for example, xxviii, xxxix, xlii). Overall, see La Perriere, Theatre, no. 27 ([FLPa027]).


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top