Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E1v]

Dessoubz beaulté gist deception.

Bien souvent soubz quelque beaulté,
Et soubz bonne & doulce apparence,
Gist falace & desloyaulté,
Dont on ne scait la difference.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E2r]

UNg homme avoit une femme assez belle,
Qui n’estoit pas à son gré bien fidele
Et meit cela si bien en fantasie,
Qu’il en tomba au mal de jalousie,
Voire à bon droit, or feit il tost apres
Aux parens d’elle ung banquet tout expres,
Et apres boire & levées les tables,
Leur racompta en motz non delectables
Comment sa femme alors se gouvernoit,
Et qu’envers luy tresmal se maintenoit,
En concluant & donnant à entendre,
Qu’il la quittoit & qu’il leur vouloit rendre,
On luy respond que soubz clere beaulté,
Estre ne peult si grand desloyaulté,
Et qu’elle avoit l’apparence & la face,
D’honnesteté & vertueuse grace.
Ha messeigneurs (dit il) voyez vous pas
Ces beaulx souliers dont je marche grans pas,
Ilz sont tous neufz, mais ne scavez ou est ce,
Que l’ung d’iceulx secretement me blesse,
Car soubz doulceur par dehors embasmée,
Gist une aigreur dedans envenimée.
Par le propos que ce mary deduict,
Voyons que n’est tout or ce qui reluyt,
Et que vray est du poete ung proverbe,
Que le serpent gist souvent dessoubz l’herbe.

Notes:

1.  Proverb: ‘Le beau soulier blesse souvent le pied (Cotgrave, s.v. ‘soulier’). And ‘...le serpent gist souvent dessoubz l’herbe’, cf. Vergil, Eclogues, 3.93.


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top