Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E3v]

Doulceur en mariage.

Combien qu’en mariage on trouve
Espines, chardons, plainctz & pleurs,
Il y a aussy par espreuve
Grans plaisirs, fruictz, fueilles, & fleurs.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E4r]

UNe coustume estoit en Boeotie,
Que quand la femme à l’homme s’associe
Par mariage, & le jour est passé,
Qu’on a bien beu, mangé, chanté, dansé,
Et la nuyct vient qu’on couche l’espousée,
Qu’a l’abandon du mary est posée,
Au soir bien tard quelcune luy apporte
Ung chapellet faict d’une estrange sorte,
Car il est faict de chardons & espines,
Semé de fruictz à manger bons & dignes.
Le chappellet est trop mal gracieux,
Mais autour est le fruict delicieux,
Et tel est il presenté par les dames
A l’espousée, en signe que les femmes
Doibvent porter toutes calamitez,
Travaulx, douleurs, peines, adversitez,
Qui reglement viennent en mariage,
Et s’ainsi faict l’espousée bien sage,
Ung tresgrand fruict en la fin trouvera,
Et apres mal, tout bien succedera.
Ne craigne doncq homme qui se marie,
Ne Femme aussy d’y trouver fascherie,
Parmy cela ung chascun soit bien seur,
Qu’il trouvera quelque fruict & doulceur,
Ainsi qu’on treuve entre picquantz chardons,
De tresbons fruictz delicieulx & bons.

Notes:

1.  Cf. Plutarch, Moralia, 138D.


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top