Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E8v]

Amytié entre les freres.

Si amytié se treuve es estrangers,
De combien plus entre amys & parens
Doibt elle avoir ses effectz apparens?
Non pas fainctifz, desloyaulx ne legiers?

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [F1r]

UNg pere estoit au lict de mort gisant,
Qui appella (son testament faisant)
Ses troys enfans, ausquelz comme dispos,
Il dist ces motz entre plusieurs propos:
Mes beaulx enfans le principal moyen,
Pour maintenir en valleur vostre bien,
C’est avoir paix & amytié ensemble,
Que si aulcun de vous se desassemble
De l’amytié qui entre vous doibt estre,
Tout aussy tost vous verrez apparoistre
Perte sur vous, & malheur qui ne fine,
Car grand discord tourne tout en ruyne,
Mais tant de temps que vous entreaymerez,
Prosperement en biens prouffiterez.
Qu’il soit ainsi chascun preigne une flesche
Entre ses mains, & s’efforce & empesche
De la briser: Lors selon sa devise
Des troys enfans, chascun sa fleche brise.
Prenez dit il, & ensemble amassez,
Chascune fleche, & puis vous efforcez
De les briser: Les enfans obeyrent,
Ensemblement toutes les fleches meirent
En ung trousseau, mais nul tant feust puissant,
Ne les rompit. Le pere esjouyssant
Leur dist: Enfans tant qu’ensemble serez
Par amytié, aulcun mal vous n’aurez,
Mais quand l’amour entre vous cessera,
Tout vostre bien alors s’effacera.

Notes:

1.  Cf. Erasmus, Parabolae, drawing on Plutarch, Moralia, 511C.


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top