Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [G1v]

Accroissement d’yre est à eschever.

Ne frappes [=frappe] le feu d’une espée,
Quand il est en sa grand’ challeur,
Se l’ire n’est bien attrempée,
Ne soys trop importun parleur.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [G2r]

QUand tu verras ung homme courroucé,
Et que le feu d’ire tant le tourmente,
Qu’il est quasi comme ung fol insensé
En sa fureur ardente & vehemente,
Ne frappe pas du glayve de la bouche
Pour l’iriter, garde bien qu’il n’y touche,
Car par cela tu le pourrois blesser,
De le tenser vueilles doncques cesser,
Car de tant plus qu’a luy tu parleras,
Plus il sera enflambé en son ire.
Doncques le fer ne l’acier ne mettras
Avec le feu qu’il n’en devienne pire.

★ Quand le fer est dans ung ardent feu mis,
La grand challeur s’augmente & multiplie,
A quelz que soient amys ou ennemys,
En leurs courroux ta langue ne desplie
Si ce n’est peu, car la fureur s’anime
Jure & blaspheme & ne faict poinct d’estime
De ce parler, mais tousjours persevere
En son vouloir trop cruel & severe,
Mais quand tu voy ce feu d’ire s’estaindre,
Et que raison reculle les tisons,
Tu doibs parler hardiment sans te faindre
Et mettre hors verité des prisons.

Notes:

1.  This saying of Pythagoras is found in the Adagia of Erasmus, 1.1.2 (Ignem ne gladio fodito). See also La Perriere, Theatre, no. 7 ([FLPa007]). This woodcut is the same as that used in Cebes in Thebes, no. 16 ([FCGb016]).


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top