Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [K4v]

Amour du bien publicque.

Ce n’est pas cy Cupido jeune enfant
Que vous voiez au curre triumphant,
Mais c’est amour lequel tient en sa corde
Tous les estatz en grand paix & concorde.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [K5r]

JE suis amour non pas celluy qui tue
Les amoureulx, non pas qui institue
Les vanitez & pompes de ce monde,
Je suis amour honneste pur & munde,
Voire qui deust en ce curre doré
Estre de tous (comme bon) adoré.
Je suis celluy qui les hommes repais
Du tresbon fruict de desirée paix,
Et c’est la fin à quoy le painctre tend
Pour ton esprit (lecteur) rendre content,
Car il m’a painct ayant la palme en main
Pour demonstrer que je suis treshumain.
Seigneur de paix & de longue aliance
Mon curre d’or n’est mis en oubliance,
Car tout ainsi qu’il a ses quatre roues
Pour le porter par beaulx chemins & boues,
Lesquelles sont si concordans ce semble
Quelz ne vont poinct sinon toutes ensemble.
Ainsi je suis en mode pacificque
Par quatre estatz de la chose publicque
Duict & meiné, noblesse est la premiere
Puis saincte Eglise en sa clere lumiere,
Et pour aider à ces deux par moyen
Est mys labeur & le bon citoyen
Portans entreulx une grand amytié
Et beaucoup plus que ne dy la moytié.

Notes:

1.  Cf. Ovid, Amores, 1.2. Corrozet transforms the scene in which Ovid describes the triumph of Cupid into the triumph of ‘true’ love (Anteros). See emblem 56 ([FCGa056]).


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top