Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this pageá Link to an image of this page á[N2v]

Le monde.

Le monde va & ne revient,
Avecq luy passer nous convient,
Et si court d’une telle sorte
Que tout avecques luy emporte.

Link to an image of this pageá Link to an image of this page á[N3r]

QUand dieu me feit j’estoys jeune & plaisant,
Mais maintenant je suis vieulx & pesant,
J’ay cheveulx blancz, la longue barbe grise,
Je suys tout nud sans robe & sans chemise,
Pource que tous qui sont de moy venus
En sont yssus & nez pauvres & nudz,
Et nudz mouront sans richesse emporter,
Puis j’ay aux piedz pour plustost me haster
Aelles mouvantz, aux espaules aussy
Qui m’ont portÚ & conduict jusques cy,
Je vois si tost & si legerement,
Qu’on ne me peult arrester seulement
D’ung petit poinct, le Ciel qui tousjours tourne
My [=M’y] a contrainct, & sans que je retourne,
Je tire Ó moy celluy ciel & planetes
Ans, moys & jours, estoilles & commetes,
Leur cours & vol se meuvent si soubdain
Que tout se passe en ce siecle mondain.
Dessoubz mes pieds pour plus les faire habiles
Deux roues sont courantes & mobiles,
Et pour autant que par succession
Des ans & jours, on a probation
Des faictz passez, de ce qui est Ó faire,
Pour mieulx entendre & peser ton affaire
Et prendre au chois ce que bon tu reputes,
Je tiens en main les balances bien justes.

Notes:

1. áFor the iconography of Time, see Erwin Panofsky, Studies in Iconology (New York, 1939), pp. 69-93. In fact, in this woodcut, the figure of Time corresponds more or less to the ancient perception of Kairos/Opportunitas (pp. 71-72).


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top