Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [C1r p33]

Sur le tombeau de Chiron.[1]

Abus du monde.

Quel mal Chiron trouvas tu en la vie
Qui ta [=t’a] jadis à mourir incité?
Et d’ou te vint céte nouvelle envie
D’abandonner ton immortalité?
Te faisoient mal de ta posterité
Les grands abuz crimes & malefices?
Estois tu tant par iceux incité
De contemner des Dieux les benefices?

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [C1v p34]

Narration Philosophique.

QUelcun fiché en attentive cogita-
tion des choses humaines pourra à
bon droit demander, pourquoy
Chiron ayant jadis receu des Dieux, le
don d’immortalité, prefera neantmoins
la mort à la vie? Estce pource qu’inconti-
nent que nous sommes entrés en la vie
comme en quelque chemin, sommes assal
lis de tant de dangers & calamités, que
quasi nous nous repentons de notre étre?
Ou bien qu’il nous avient tant de mala-
dies & de cors & d’esprit, qu’à bonne
cause Chiron devoit preferer la mort à u-
ne vie calamiteuse? Estce que voyant la
meschanceté de ses ancétres il étoit soul
de vivre? Estce pource que reguardant
ceux de son tems contaminés en tous
maux, il ne voulut vivre en leur compa-
gnie? ou bien qu’ayant rencontré son peu
ple ja radotant, ne vouloit converser avec
ceux qu’il estimoit méchans & de mau-
vaise vie? Estce pource que par esprit de
divination, il prevoyoit long tems devant
les empoisonnemens, adulteres, volleries
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [C2r p35]homicides, faucetés, & suppositions de
testamens de sa posterité, & que le tems
venoit, ou la vertu seroit ancelle du pro-
fit, la justice de l’iniquité? Etoitce pour
fuir les meurs & indignité de vie de ceux
qui violeroient la religion par lubricité, la
justice par argent, & le comerce des hom
mes par deception & fraude? Prevoyoit
il point que le tems viendroit, que ceux
qui avoient éte fondés sur vertu & pau-
vreté, seroient par succession de tems dif-
famés en toute ambition, abondance de
richesses & triumphes du monde, & cher
cheroient ce que Jesucrit autheur de si
belle loy notamment a rejetté des siens?
Estce pource que ceux qui manient la
chose publique ont apporté aux juge-
mens des proces toute paresse, avarice,
corruption faveur & ambition, de sorte
que le lieu qui devoit étre vuide de telles
affections, c’est celuy qui plus les a re-
ceües? Estce pource que ceux qui se nom-
ment Crëtiens ont par usure, dol & trom-
perie, bref par l’ennemie de toutes ver-
tus avarice détruit la pieté & charité d’en-
tre les hommes, qui est seule sous laquel-
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [C2v p36]le est entretenue la societé humaine? En
sorte que nul n’est estimé sage entre les
notres, s’il ne s’adonne entierement à a-
masser & acquerir. Pourtant bien a pro
pos & pour nos meurs assés commo-
dement, Hosiode [=Hesiode] disoit, aujourdhuy.
Je ne veus étre juste entre les hommes, ni
que mon filz le soit: puis que c’est chose
mauvaise d’étre homme de bien, & que
le plus méchant a le meilleur. Car si ceux
qui donnent tout à la vertu sont reputés
hors du sens: si ceux qui méprisent les
biens, folz: si ceux qui n’estiment pour
riens les choses externes sans cervelle: si
ceux qui mesurent la tranquillité à la
vertu & non par le profit sont jugés mal
avisés, pourquoy un homme sage se devra
efforcer pour vivre selon les loix de reli-
gion, pieté & justice. Et si les ambitieux
& avares sont mieux traités icy, pour-
quoy un homme de bien se travaillera il
de faire choses braves & execellentes [=excellentes]
pour la patrie? Toutefois d’autant que
l’homme sage doit plus faire de cas de la
beauté de vertu, que de l’espece du profit
& des avancemens du monde, il ne se
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [C3r p37]doit tant oblier, qu’entre tant de contra-
rietés du vulgaire la moindre partie de sa
vie se méte hors du devoir. Car y a il en la
nature des choses quelque cas de meilleur
que la vertu, ou plus convenable à la di-
gnité des hommes, encores que le peuple
y repugne? Laquelle voire qu’elle fut de-
prisée, si par son excellence surmontera
elle & l’injure du tems, & l’infidelité des
hommes. Car la vertu ne gist en l’opi-
nion des hommes: aussi ceux qui si adon-
nent, ne poisent le devoir à la balance du
peuple. Et combien que soit chose mise-
rable de voir se que nous n’aymons
point, & que les yeux augmentent la
douleur, de tant qu’ilz ne nous permet-
tent d’abstraire nos pensées du mal pre-
sent, toutefois l’homme sage ne doit refu
ser qu’au milieu des effors des méchans
il ne se console en quelque chose. Car s’il
est ainsi que Dieu tout puissant a esta-
blis les hommes qu’il avoit extrais du
ciel, habitans de ce monde & specta-
teurs des maleurs, qui de jour en autre ad
viennent par l’orgueil des méchans, nous
ne nous devons pas tant laisser aller, que
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [C3v p38]comme gens abatus nous perdions tou-
te envie de vivre. Car cela a mon avis
appartient a la sagesse de mépriser ceux
qui ne virent onc l’ombre seule de ver-
tu. Ainsi comme je croy le feirent Pyta-
goras
& Democrite: desquelz l’un vo-
yant son païs occupé par le tirant Poli-
crate
, partit de son bon gré de sa ville:
l’autre se creva les yeux, de peur, comme
dit Laberius, qu’il ne vit le bien qui
avient aux méchans.

Notes:

1.  Chiron the centaur was accidentally hit by an arrow of Hercules, and renounced his immortality in favour of Prometheus.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top