Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [D6r p59]

A la statue de Juppiter.

Vengeance divine.

D’ou vient cela que Juppiter est dit,
Avoir les pies envelopés de laine?
C’est qu’a punir souvent il fait credit,
Mais tot ou tard nul mal eschappe peine.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [D6v p60]

Narration Philosophique.

COmbien que la grande benignité
& clemence de Dieu ne fut temoi-
gnée aux anciens Payens par au-
cun monument & écrit approuvé: natu-
relement toutefois par la conjecture des
accidens & choses avenues ilz en parlo-
ient honorablement. Car voyant que
Dieu clignoit l’oeil aux pechés des mé-
chans, & qu’il n’usoit de sa vengence
que bien tard, ilz ont dit qu’il avoit des
piés de laine: parce que bien tard & à
l’heure que nous ne nous doutons de
rien, il envoye son supplice. Or les He-
brieux
ausquelz pour la multitude des ses
bienfais il étoit plus coneu, le sont merveil
leusement bon & tardif à se courroucer.
Mais de peur que céte grande louange de
misericorde ne donnat occasion aux méchans
de pecher: ilz disoient qu’il recompensoit
la longueur & tardité du supplice par l’a-
preté & rigueur d’iceluy à fin que les mé
chans n’estimassent en rien leurs [=leur] condi-
tion meilleure pour céte longueur. Ce que
s’il est loisible de juger des fais de Dieu,
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [D7r p61]les histoires temoignent de Sylla le plus
cruel des hommes, Car ayant en la guer-
re civile defait Marius, gonflé de la vi-
ctoire, il se maintint de sorte en sa dicta-
ture, qu’il n’omit aucune cruauté qu’il
n’exerçat. Et aussi le jour qui apres
tant de labeurs luy promettoit repos,
fut plus calamiteux que nul autre. Car la
dictature laissée, il fut tant tourmenté de
douleurs de cors, que sans doute une
mort si lamentable effaça la felicité de sa
vie passée: Marcus Crassus ayant la Su-
rie
pour province, vint en Jerusalem vil-
le lors abondante en toutes richesses, &
la volla tout ce que les anciens Roys du
Levant avoient donné au temple de
Dieu, de quoy mémes Pompée vain-
queur de tant de nations s’estoit abste-
nu. Mais il ne rapporta pas toutes ces
depouilles en son païs. Car peu aprés il
veit son filz cruellement occis par les
Parthes, & en fin apres avoir perdu son
armée fut tué luy mémes. Mais ces ju-
gemens paraventure ne seront trouvés
bons envers les Crétiens qui n’attendent
en ce monde ny leur loyer, ny la peine.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top