Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [F2v p84]

Sur l’infortune de Cassandra.

Les Advocats.

De deviner Cassandra eut le pris:
Mais pour le trop de sa loquacité,
Par les haus dieux fut tant mise à mespris
Que le grant don qu’elle avoit merité
Luy fut restraint. Car à la verité
Les cas obscurs du futur predisoit,
Mais un chacun son savoir mesprisoit.
Telz sont plusieurs d’admirable science
Et bien garnis de scavoir quel qui soit,
Mais ilz n’ont poinct de bruict en l’audience.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [F3r p85]

Narration Philosophique.

A Bonne cause aucuns ont antien-
nement eu commiseration de l’in
fortune de Cassandra fille du Roy
Prian: parceque ayant receu d’Apolle la
science de deviner l’a si peu fait valoir,
que combien qu’elle predit veritable-
ment les choses futures, neantmoins n’é-
toit creüe de ceux ausquelz appertenoient
telles divinations. Et mémes du tems du
siege de Troie prophetisa la ruine de si
grande & magnifique ville, ou cas que part [=par]
la reddition d’Helene la paix ne fut moyen-
née; & toutefois elle ne feit foy à person-
ne. Puis la ville prise & brulée, céte mé-
mes prophetise venant au sort d’Agamem
non
luy annonça plusieurs cas futurs, &
qu’un tems aviendroit qu’il seroit occis
par sa femme: lesquelles divinations n’a-
yans eu aucun pois envers ceux à que la cho
se plus touchoit: avenant le cas misera-
ble leur apporta un grand regret pour la
memoire d’icelles. Si me semble il que
ceux la ne sont pas fort dissemblables à
Cassandre, qui suivent le palais & en
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [F3v p86]causes civiles & criminelles prétent leur
peine & labeur aux plaideurs: entre les-
quelz tu en trouveras un grand nombre
fort bien instruis de tous les ars dignes
d’un homme liberal, & qui a la cognoissan
ce des letres humaines ont adjouté la scien
ce du droit: ce neantmoins ne sçay par
quel leur malheur sont méprisés de tous,
& bien souvent surmontés en bruit par
ceux, qui en tous ornemens de sciences
étoient inferieurs à eux. Sur quoy combien
qu’il soit facheux de laisser le premier
lieu à ceux qui en la cognoissance des cho-
ses grandes ne sont comparables à toy: si faut
il prendre en patience (comme disoit gra-
vement en quelque sienne oraison L. Cras
sus
) lors qu’on est vaincu es chose [=choses] qui ne
par labeur, ne par industrie ne se peuvent
acquerir par l’homme. Mais c’est chose
brave d’exceller en ce que nous ne te-
nons ny de fortune ni du credit des
grans seigneurs. Et combien que les cho-
ses fortuites excitent souvent des merveil
les entre le populaire: toutefois cela vraie-
ment se peut louer, qui est conjoint avec
la vertu & industrie d’un chacun.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top