Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [H8v p128]

A la Salemandre.

Contre les gens de guerre.

Quant Orion humide & deplaisant, [1]
Tient par les chams son pouvoir & empire
La Salemandre à tems propre & duisant
Pour naistre au monde: or si le doux Zephire
Quelque beau tems & serain nous aspire,
Elle deffaut. C’est la comparaison
Des gents de guerre, aux quelz belle saison
De paix n’agrée, ains sont fort ébais:
Et n’ont moyen d’enrichir leur maison,
Sinon qu’au pleur & degat du païs.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [I1r p129]

Narration Philosophique.

DEux choses entre toutes les bétes
ont rendue la Salemandre admi-
rable: l’une qui est quasi cogneue
à tous, que contre l’ordre de nature vit
quelque tems dedans le feu sans s’offen-
ser, & au milieu des flammes jouit de l’es-
prit de vie: l’autre que jamais ne vient à
naissance, si non en mauvais tems & gran
des pluies, & sur le printems elle meurt.
A laquelle à mon jugement on pourroit
conferer ceux, qui ayant fait le serment
de guerre, prennent solde de quelque prin-
ce. Car incontinent qu’un nouveau bruit
aura fait sonner le tabourin, ces gens
échauffés ou à combatre, ou a faire proie,
sortent de leurs umbrages à la clameur,
au souleil & en la campaigne, & en la
grande calamité des autres, & aux trou-
bles de la republique seuls font leur pro-
fit: & comme d’une longue maladie ap-
pellés à voir la lumiere, s’assouvissent
leur premiere paouvreté: & n’est loisible
en telle calamité de la patrie, à personne
de vivre heureusement qu’à eux. Ilz pil-
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [I1v p130]lent les biens de leurs gens, ilz renver-
sent le patrimoine des paouvres, ilz vi-
vent pour eux seuls, ilz font le degast par
les chams, ilz perdent les villes par feu,
les habitans par glaive. Et qui est misera-
ble, font souvent plus de dommage aux
gens de leur païs, que leurs ennemis.
Mais si la guerre finie quelque bonne for
tune ameine la paix & le repos, tu ver-
ras ces gens comme changés gesir en gran
de paouvreté: & ce qui apporte aux au-
tres grands profis, cela leur est domma-
geable. Combien que je ne veux pas a-
moindrir les utilités, qui repoussent les
dangers & nuisances des ennemis, de la
téte de leur païs, & qui par leurs cors fer
ment le passage aux ennemis, ausquelz
de la memoire de noz ancétres le droit
civil à tant donné de prerogatives. Mais
on doit donner à cognoistre aux mares-
chaux de camp, & à ceux que les loix ap-
pellent capitaines, qu’ilz defendent la
force & les rapines à leurs gens, & qu’ilz
ne les permettent faire courses sur la ter-
re de leurs amis & voisins. Car si la reli-
gion de la chose militaire étoit si grande
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [I2r p131]envers noz majeurs, qu’ilz n’estimoient
étre permis de faire guerre à son enne-
mi, sans la luy denoncer par un heraut:
La guerre pourra elle sembler juste, a-
vecques ceux avec lesquelz nous avons
paix, & ausquelz elle n’est denomée
si non que en vain, peut étre, on don-
ne des loix en bataille, laquelle si tot
qu’elle est commancée, comme dit
Emnius, la sagesse est poussée dehors,
& les choses se meinent par force.

Notes:

1.  As the rising and setting of the constellation of Orion, the Great Hunter, was believed to be accompanied by storms and rain, he is often called imbrifer, nimbosus, or aquosus.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top