Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [O2r p211]

Sur la mort de Crassus.[1]

La mort fait les gens riches.

Pendant qu’un homme est vivant en ce monde,
Il n’est jamais heureux, riche ou content:
Mais avenant la mort, vie seconde,
Il est fait riche & à ce qu’il attend.
Dont sur ce pas nostre embleme s’entend
Du plus avare au monde renommé,
Lequel ja mort (loing de ce qu’il pretend)
Boit de l’or pur qu’il avoit tant aymé.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [O2v p212]

Narration Philosophique.

LOpinion d’avarice si fort inveterée
aux esprits des hommes, rapportans
toutes actions à la raison du profit,
celle méme par le consentement de tous
sert à espuiser les heredités, & souvent
apauvrit les maisons. Et avient que de
tant qu’un pere de famille est plus ardent
a amasser, moins la fortune luy repond à
ses desirs. Car nous voyons Cresus riche
Roy de Lydie avoir éte renversé par une
unde d’une seule guerre: & l’avarice qui
l’avoit mis a ces grandes richesses, le jeta
en fin au danger de sa vie & ses biens. Et
à mon avis il n’y a moyen plus expedient
à devenir paouvre, & entrer en deespoir
de toutes choses, que par les richesses aus-
quelles si tu t’adonnes curieusement, tu
t’avanceras moins que ceux qui contens
de peu ont aymé la paouvreté. Ausquels
est tousjours loisible d’estre heureux,
quelque chose qui avienne. Car qui sera
dit avoir defaut de ce qu’il ne desire? Or
n’ayant defaut de cela, il l’a: ou pour le
moins n’est guieres different de celuy
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [O3r p213]qui l’a. Mais ceux qu’on nomme vulgai-
rement riches, & qui s’empechent fort
a amasser pecune, s’il leur avient mauvai
se fortune, ne peuvent étre sinon malheu-
reux. Car en céte matiere toujours a lieu
ce qu’on dit, Ou tu n’es ce que tu as éte,
n’y a cause pourquoy tu veules vivre.
Pourtant l’abondance des choses qui qua
si promettoit d’apporter aux avares re-
pos & tranquillité, souvent leur cause
une ruine. Or si comme il est dit de Po-
lycrates
tyran de Samo, toutes choses
abondoient à quelcun, que fortune peut
donner aux hommes, ne se pourra toute-
fois nommer heureux. Car qui appella
jamais felicité celle, qui par une seulle
cheute se peut renverser? qui conta jamais
pour grand bien ce que n’est perpetuel?
Temoins seroient plusieurs grands person
nages, desquels la menée a éte rompue,
quelques fois a la fin, souvent au milieu,
& communement a l’entrée, & le jour
qui leur devoit donner repos de tant de
labeurs, leur étoit le plus lamentable &
plein de regret.

Notes:

1.  M. Licinius Crassus, triumvir with Caesar and Pompey, and the richest man in Rome, was killed on an ill-fated expedition against the Parthians, apparently in an attempt to become yet richer.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top