Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [O8v p224]

Sur le pourtrait de Grillus étant encor pourceau.[1]

Le vice plait au méchant.

Qui t’a si fort molesté en ce monde
Paouvre Grillus, & quel motif te meine
De demourer à jamais truye immunde,
Et ne vouloir reprendre face humaine?
Celuy que vice & volupté pourmeine,
Et qui se laisse aux plaisirs assommer
N’a le pouvoir, si non qu’à mal & peine,
En liberté de vertu proclamer.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [P1r p225]

NARRATION
Philosophique.

TOut ainsi (comme dit Cicero) qu’à
ceux qui se sont laissez aller de Leu-
cade
haute montaigne d’Epire à la
vallée, il n’est aucunement possible de
s’arréter ou bon leur semble: aussi ceux
qui se sont donnés aux voluptés & per-
turbations d’esprit, encores qu’ilz le
veulent, ne se peuvent remettre en la li-
berté de vertu: & comme je croy si le
pouvoient faire, ne le voudroient. Car
volupté à si grand nom & credit envers
aucuns, il y a tant de douceurs & deli-
ces en servant à elle, que les mechans ne
peuvent peser la sapience contre ce singe de
vertu. Mémes souvent avient, qu’à ce-
luy qui se rengera du tout à sa devotion:
conviendra soufrir grandes facheries: &
toutefois villenie apporte plaisir en cala
mité & dueil. Nous avons ouy dire
que Dionysius le premier, insigne en
toute cruauté avoit une si grande crain-
te entre les siens, que n’usant de garde
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [P1v p226]d’hommes, par ce qu’il se ne fioit assez
à eux, avoit pris des chiens pour sa guar-
de: & craignant les couteaux des bar-
biers se bruloit la barbe de charbon ar-
dent. Cétuici donc prenoit si grand con
tentement en ses mésfais, que voluntier
il achetoit les mechancetés & infamie
au grand danger de sa personne, & pour
cogitation de quelque inconvenient ne
se pouvoit revoquer de malfaire. Lequel
s’il eut peu voir des yeux corporelz le
visage de vertu, il faut croire que mé-
mes à son rapport volupté eut cedé à la
vertu.

Notes:

1.  Gryllus was one of the companions of Ulysses turned into swine by Circe. This dialogue comes from Plutarch, a dialogue between Odysseus and Gryllus, or ‘Whether the Beasts have the Use of Reason’ in the Moralia.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top