Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [S2v p276]

Sur Anaxarchus.[1]

Douleur n’et [=est] point mal.

Anaxarchus sans faute ne commis
Par un tyrant à mourir condamné:[2]
L’ors qu’il se veit dedans un mortier mis,
Et qu’on luy eut quelques cous ja donné,
Dit au bourreau, je ne suis estonné,
Frape plusfort, tu ne peux rien toucher
Sinon mon sac que je ne tiens point cher,
Aussi Dieu dit & sur tout il nous mande,
Que ne craignons ceux qui touchent la chair
Et sur l’esprit n’ont pouvoir ny commande

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [S3r p277]

Narration Philosophique.

SI comme toujours l’opinion de plu-
sieurs Philosophes a éte, tout mal est
d’opinion & non de nature, il faut
qu’un homme sage s’efforce en ce qu’il
pourra, de porter les douleurs qui avien-
dront, avecques grande constance. Et ne
permettra à mon jugement gaigner sur
luy ce qui avint a un Dionysius Hera-
cleotes
tresleger Philosophe, lequel aiant
appris de Zeno le Stoique d’user de sages
se & patience contre le mal, toutefois tum-
bé en maladie abaissat tant son courage,
qu’en son pleur disoit les choses étre fau-
ses, qu’au paravant il éstimoit de la dou-
leur. Mais il ne falloit pas qu’un Philo-
sophe pour une maladie de reins sortit
du degré de sagesse. Il aura aussi toujours
en la bouche Epaminunda, lequel aiant
receu une grieve plaie, ja approchant de
la mort, ne permit qu’on luy tirat le gar-
rort, ou qu’on soignat de luy, premier
qu’il eut ouy nouvelles que la victoire
avoit éte acquise aux siens par sa mort.
Admirable grandeur d’esprit de pouvoir
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [S3v p278]consoler la perte de sa vie par le profit de
la chose publique. Or si nature nous a-
voit fais ainsi, que nous n’eussions le cou
rage dressé à l’honneur provenant de
quelque bienfait, encores devrions nous
porter patiemment la douleur, d’autant
qu’il est tenu pour chose basse & femini-
ne de crier & gemir en quelque mal.
Mais si nous reguardons quelque lumie-
re de vertu, & jetons notre veuë sur l’ex
cellence de la nature de l’homme, & l’ele-
gance d’honnéteté, se pourra trouver au-
cun tant abjet & bas, qu’il se puisse ouir
hurlant & lamentant sans avoir honte?
Car plusieurs sont meus par honte, qui
ne se peuvent vaincre par autre chose:
qui est un moyen qui vaut beaucop à
remettre les grands personnages à la rai-
son. Calanus Indien & barbare de quel-
le gaieté de coeur entra il au feu? il eut u-
ne aussi grande constance & gravité en la
mort, qu’il choisissoit pour son plaisir,
que jamais on aye ouy parler de Philoso
phe. Parce que, comme je croy, il s’en al
loit en la maison éternelle, en laquelle cé
te vie mortelle, & pleine de dangers fera
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [S4r p279]changée contre une immortalité. Et à
céte cogitation ceux qui se rapportent,
ilz ont pourquoy ne doivent pas grande-
ment craindre en facheries: & les autres
qui ne la mettent point en leur téte, en-
cores souvent méprisent ilz la douleur,
& le mal, ou pour aquerir gloire, ou
pour laisser repos à leur patrie, & aux
siens. Dont bravement les Lacedemo-
niens
répondirent au Roy Philippe qui
les menassoit, assavoir, s’il les pourroit
empécher de mourir: comme s’il ne pou
voit avenir chose mauvaise & horrible
en la vie de l’homme, si tu otes peché
& méchanceté.

Notes:

1.  A philosopher from Abdera in Thrace, follower of Democritus, and a companion of Alexander.

2.  Nicocreon, Despot of Salamis (on Cyprus) in the time of Alexander. He is known to have tormented Anaxarchus in a barbarous way because of an offence.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top