Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [Z3v p358]

A la hasche Tenede.[1]

Le siege d’un bon Juge.

Tu peux cognoistre en la hasche Tenede
Un monument à Justice affigé,
Lequel pour vray en nulle chose cede:
Au grand senat par Solon erigé.
Par elle donc le dol est corrigé
Des procureurs & fraude aneantie,
Par elle aussi l’acteur est obligé
De convenir avecques sa partie.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [Z4r p359]

NARRATION
Philosophique.

EN Tenedos Ile excellente de l’Hel
lesponte
, jamais les Roys ne seoient
en justice, si non que devant eux
fut present un licteur avec la halebar-
de, pour maintenir & conserver la maje-
sté du seant, envers ceux qui étoient ve-
nus au jour de l’assignation. Car com-
bien qu’Agesilaus qui avec grand hon-
neur commanda aux Lacedomoniens,
fut d’avis que le prince se devoit plus
tot armer entre les siens de bienveillan-
ce & amitié, que d’armes, & force: par-
ce que toutefois il ne peut rien étre si
saint que la temerité des hommes ne
viole, c’est chose fort duisante à l’autho-
rité des jugemens, selon mon opinion,
de chatier par supplice l’indiscretion de
ceux, qui ny la religion du lieu, ny par
l’honneur du juge on ne peut retenir en
devoir. Pourtant bien sagement les anciens
par leurs Loix, ont deferé aux petis ma-
gistrats une moderée correction: com-
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [Z4v p360]me si sans icelle l’office de judicature ne
peut durer long tems. Or toutefois tel est
l’état des choses, que le lieu que noz ma-
jeurs ont voulu étre plus saintement &
religieusement honnoré, est aujourdhuy
plus rempli de troubles & importunité.
Car de quel front, de quelle vergoigne
& face se montrent en plaidant leurs
causes, ceux qu’on nomme procureurs?
Car à fin que j’omete la foy (en la quelle
toutefois consiste toute la dignite de ju-
stice) que peut étre plus importun, que
ces hommes en leurs plaidoiries, quelle lo-
quacité plus grande? Ils s’y gouver-
nent ainsi qu’il semble qu’ilz soient ve-
nus en céte audience, non par prieres,
mais par force & armes: en cause mau-
vaise ilz s’ecrient si fort, qu’on jugeroit,
que telle question se vuide non par la
conference de l’équité, mais par clameur
& cririe. Il sçavent si bien mener les causes
lesquelles ilz sentent hayés voire du seul
nom, quilz [=qu’ilz] ne feront riens avec leur
partie, si non que par forclusions & con
tumaces. En quoy tant vaut, & peut
leur finesse, que mémes ceux qui sont
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [Z5r p361]presens, sont forclos par eux, comme
s’ilz étoient defaillans. Desquelz la ma-
lice de tant plus est damnable, que le lieu
que les anciens appelloient sacré, & ceux
qui y presidoient tressaints magistrats,
par telles rusez est deshonnoré: duquel
l’authorité fut si grande envers les Ro-
mains
, qu’on envoioit en prison celuy
qui y éternuoit trop haut.

Notes:

1.  The axe of King Tenes (after whom the island of Tenedos, near Troy, was named) was a symbol of short, sharp decisions.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top