Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [B1r p17]

Amour par labeur est dompté.

5

Labeur en tout aage
Apporte avantage,
Mais d’oysiveté:
Nayst lasciveté.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [B1v p18]

LE Dieu d’amour ce tirant furieux
Voulust un jour desbender ses beaux yeux,
Pour contempler de son siege honorable:
De fols humains la trouppe miserable.
Si advisa de maint Roy couronné
Son chariot luysant environné,
Au tour duquel estoyent de toutes parts,
Divers amants piteusement espars,
Les uns ryants, les autres esbahis,
Les uns aymez & les autres hays.
Mais un j’en vy jettant horribles cris
Et maudissant par ses tristes escrits
Amour cruel: & la faulse fortune,
Qui ne feust oncq à son vueil opportune,
Pource qu’il n’ha en son mal & soucy:
Peu recevoir de sa dame mercy.
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [B2r p19] Amour ainsi, contemploit ses souldarts,
Tous subjuguez par l’effort de ses darts,
Dont presumoit avoir acquis grand gloire:
Ainsi pensant, il reduit en memoire
Comme labeur de sa sagette dure
N’avoit encor essayé la pointure:
Et que l’effort de sa grande vertu,
Il ne prisoit la valeur d’un festu.
Dont s’estonna: & d’une offence telle
Faire conclud la vengeance mortelle:
Labeur adoncq s’estoit allé renger
A l’oeuvre exquis d’un fructueux vergier,
Auquel amour soudain le va trouver:
Pour contre luy sa puissance esprouver.
Du premier coup roidement il luy jette
Tout droit au coeur sa poignante sagette,
Mais il escheust qu’au lieu de le toucher:
Sa dure peau fit le fer reboucher.
Adoncq Amour marry (Dieu sait comment)
Pensa long temps: & puis soudainement
Il luy lança son ardante flammesche,
Bien estimant à ce coup faire bresche.
Mais il faillist. Car tant s’esvertua
Le bon labeur, que grandement sua:
Et la sueur qui de son corps sortist
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [B2v p20]De peu à peu ceste flamme amortist.
Cecy nous est un exemple notable
Que l’homme aymant le travail prouffitable
Du feu d’amour ne sera point attaint,
Ains le rendra par son labeur estaint.
Et au rebours que la personne oysive:
Sera tousjours malheureuse, & lascive.


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top