Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [p2r p227]

Supplicio laus tuta semel.

He that was worthy of praise was one free from punishment.

Un Indien que lon disoit estre si bon archer & de-
xtre à tirer à l’arc, qu’il passoit sa flesche, de loing par
dedens un anneau) estant quelque fois importuné &
pressé, de tirer par le commandement d’Alexandre, ne
pour cela, ne s’y voulut jamais acorder, ce que voyant le

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [p2v p228]

Roy, commanda qu’on le pendist. Donq, comme on le me-
noit au suplice, & qu’on l’interrogeoit (ce pendant)
pourquoy il ne vouloit tirer, il fit response, qu’il avoit
peur de faillir, pour autant qu’il y avoit long tems qu’il
n’avoit tiré. Dequoy estant averti Alexandre, & con-
noissant qu’il ne le faisoit par contumace, mais par crein-
te de moquerie: le fit adonq relacher: s’esmerveillant
de l’esprit cupide de los & gloire, & davantage consi-
derant, qu’il avoit plustot aymé mourir, qu’estre trouvé
aucunement indine de sa renommee.[1]

Notes:

1.  This story is from Plutarch, Sayings of Kings and Commanders, (English edition by E. Hinton, 1878), p. 181.


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top