Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [e8r p79]

FORTUNE PAR LES MIENS CHASSE.

CLXXVII [=CLXVIII] .

Toutes les fois qu’en mon entendement
Ton nom divin par la memoire passe,
L’esprit ravy d’un si doulx sentement,
En aultre vie, & plus doulce trespasse:
Alors le Coeur, qui un tel bien compasse,
Laisse le Corps prest a estre enchassé:
Et si bien à vers l’Ame pourchassé,
Que de soymesme, & du corps il s’estrange.
Ainsi celuy est des siens dechassé,
A qui Fortune, ou heur, ou estat change.

CLXXVIII [=CLXIX] .

Vous, Gantz heureux, fortunée prison
De liberté vouluntairement serve,
Celez le mal avec la guerison,
Comme vostre umbre en soy tousjours conserve
Et froit, & chault, selon que se reserve
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [e8v p80]Le libre vueil de necessaire aisance.
Mais tout ainsi, qu’a son obeissance
Dedens vous entre, & sort sa blanche main,
Je sortiray de l’obscure nuisance,
Ou me tient clos cest enfant inhumain.

CLXXIX [=CLXX] .

Ma Dame & moy jouantz emmy un pré
Voicy tonnoirre, esclairs, nuict, & la pluye.
Parquoy soubdain je suis oultre mon gré,
Avecques moy cuydant, qu’elle s’en fuye.
Et quand je fus au couvert, je m’appuye
Pour prendre aleine, & pour aussi la veoir.
Mais pour le temps ne se voulut movoir:
Car l’eau par tout la fuyoit çà, & là.
Lors j’apperceus les Dieux du Ciel pleuvoir
Craingnantz son feu, qui tant de gentz brula.

CLXXX [=CLXXI] .

Parmy ces champs Automne pluvieux
Ressussitant au naistre le doulx Ver,
A son mourir ouvre le froit Hyver
Du commun bien de nature envieux.
L’air s’obscurcit, & le Vent ennuyeux
Les arbres vertz de leurs fueilles denue.
Adonc en moy, peu a peu, diminue
Non celle ardeur, qui croit l’affection,
Mais la ferveur, qui detient la foy nue
Toute gelée en sa perfection.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [f1r p81]

CLXXXI. [=CLXXII] .

Blanc Alebastre en son droit rond poly,
Que maint chaynon superbement coronne:
Yvoire pur en union joly,
Ou maint esmail mainte joye se donne.
O quand je voy, que ce ceinct t’environne,
Estant au corps, & au bras cordonnée
De la vertu au bleu abandonnée,
Dont >Amour est & haultain, & vainqueur,
Je suis lors seur, Creature bien née,
Que fermeté est la clef de ton coeur.

CLXXXII [=CLXXIII] .

Ceincte en ce point & le col, & le corps
Avec les bras, te denote estre prise
De l’harmonie en celestes accordz,
Ou le hault Ciel de tes vertus se prise.
Fortuné fut celuy, qui telle prise
Peut (Dieux beningz) a son heur rencontrer.
Car te voulant, tant soit peu, demonstrer
Despoir ainsi envers moy accoustrée,
Non moindre gloire est a me veoir oultrer,
Que te congnoistre a mon vouloir oultrée.

CXXXIII [=CLXXIIII] .

Encores vit ce peu de l’esperance,
Que me laissa si grand longueur de temps,
Se nourrissant de ma vaine souffrance
Toute confuse au bien, que je pretens.
Et a me veoir les Astres mal contentz
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [f1v p82]Inspirent force au languissant plaisir
Pour non acoup de vueil me dessaisir,
Qui, persistant a ses fins pretendues,
A mon travail augmente le desir,
Strigile vain a mes sueurs perdues.

CLXXXIIII [=CLXXV] .

Voy le jour cler ruyner en tenebres,
Ou son bienfaict sa clarté perpetue:
Joyeux effectz finissent en funebres,
Soit que plaisir contre ennuy s’esvertue.
Toute hautesse est soubdain abatue,
De noz deduitz tant foible est le donneur.
Et se crestantz les arbres, leur honneur,
Legere gloire, en fin en terre tumbe,
Ou ton hault bien aura seul ce bon heur.
De verdoyer sur ta fameuse tombe.

CLXXXV [=CLXXVI] .

Diane on voit ses deux cornes jecter
Encores tendre, & foiblement naissante:
Et toy des yeux deux rayons forjetter,
La veue basse, & alors moins nuisante.
Puis sa rondeur elle accomplit luisante:
Et toy ta face elegamment haulsant.
Elle en apres s’affoiblit descroissant,
Pour retourner une aultrefois novelle:
Et le parfaict de ta beaulté croissant
Dedans mon coeur tousjours se renovelle.


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top