Single Emblem View

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [O7v p218]

Pareil crime estre du faisant, & induisant.

Prosopopeie.

Ceulx qui victoire en la guerre obtenoient:
Le trompeteur à la prison menoient.
Luy s’excusant, disoit: Je ne suys pas
Aulx armes preux. Et n’ay nul mis abas.
Pire tu es (disrent ilz) que Gensdarmes,
Qui par ton son les esmeuz aux alarmes.[1]

C’est ce que dict le droict: Qui par aultruy faict
faire, par soy mesme est estimé faire. Et pource,
en tout crime, le faisant, & l’instiguant sont à pu
nir de mesme, ou semblable peine.

Notes:

1.  This is a version of Aesop, Fables 325.


Related Emblems

Show related emblems Show related emblems

Hint: You can set whether related emblems are displayed by default on the preferences page


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:

Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

Single Emblem View

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E8r p79]

Le conseil punit comme le defail-
lant.

LV.

Selon que guerre en sa tempeste
Rend prospere ou dure saison,
Lon print l’adversaire trompette,
Qu’on mit en estroite prison,
Il s’excusoit sur la raison,
Qu’il n’a d’espee faict outrage:
Tu es (fit on) pire poison,
Car tu rends aux couards courage.[1]

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [E8v p80]

commentaires.

En certaine guerre, les vainqueurs avoyent pris
un trompette, lequel ils traictoyent comme ennemi, le
garrottans & rudoyans, & peut estre frappans. Le
povre trompette se defendoit avec la langue, disant
qu’il n’avoit blecé aucun, qu’il n’avoit combattu con-
tre personne, n’ayant pour toutes armes que sa trom-
pette. Ses ennemis luy repliquent, O couard, en celà es
tu plus à reprendre: car tu te fourrant point aux coups,
tu incites les autres à combattre par le son effroyable
de ta trompe. Presques mesme recit se trouve aux fa-
bles d’Esope. A la verité ceux qui esguillonnent les
autres à mal faire, & les y persuadent, doyvent estre
plus rigoureusement chastiés que ceux qui commet-
tent les delicts.

Notes:

1.  This is a version of Aesop, Fables 325.


Related Emblems

Show related emblems Show related emblems

Hint: You can set whether related emblems are displayed by default on the preferences page


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:

Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top