Single Facsimile View | View Transcribed Page

Single Emblem View

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [F8r p95]

De la belle qui mourut.[1]

LXVI.

Mort pourquoy es tu tant hardie,
De l’enfant amoureux reprendre?
Il faut que pour luy je te die,
Que tort fais à son aage tendre:
Si cuidant son plaisant arc tendre,
Il a tes noirs traicts transjectés,
C’est par toy, qui l’as sceu suprendre,
Luy machinant outrages tels.

Encor sur la mesme histoire.

Pourquoy bats tu, Mort, l’enfant amoureux,
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [F8v p96] S’il fait mourir en cuidant faire aimer?
Ren luy sa flesche, & prens ton dard amer:
Lors fera-il exploit moins dangereux.

commentaires.

Mort, pleine d’envie, avoit trompé le mignard
Cupidon: car, comme il dormoit, elle luy avoit pris ses
flesches dorees, & en leur place avoit mis les siennes
mortiferes. Cupidon, ne s’appercevant de la trompe-
rie, tire une flesche à une jeune fille, laquelle, se sen-
tant mourir, s’ecrie, & tanse rigoureusement la
Mort. O Mort injuste, dit-elle, pourquoy as-tu trom-
pé l’enfant Amour, qui m’a ainsi cruellement trans-
percé avec tes flesches, qu’il cuidoit estre les siennes?
Ainsi advient-il souvent, que la mauvaise fortune
trompe la bonne, & la surmonte.

Notes:

1.  The iconography of the emblems ‘De morte et amore’ and ‘In formosam fato praereptam’ (previous emblem) is confused in many editions.


Related Emblems

Show related emblems Show related emblems

Hint: You can set whether related emblems are displayed by default on the preferences page


Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:

Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top