Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [L5r p169]

Sur la statue de Pudeur.

III.

Penelope vouloit suyvre son cher Ulysse,
Mais Icare vouloit l’avoir aupres de soy:
L’un luy presente Ithaque, Icare fait ottroy
De Sparte: elle ne sçait auquel elle accomplisse.
Elle baisse sa face, & ferme ses deux yeux,
Vray signe de Pudeur. Icare, ce voyant,
La laisse à son espoux, au Temple dediant
Un tableau de Pudeur du tout industrieux.[1]

Commentaires.

Pausanias recite, que le simulacre de Pudeur fut
offert & dedié par Icarius. Les femmes doyvent tout
honneur, secours & reverence à leurs pere & mere:
Mais elles sont obligees de suyvre & obeïr à leurs
maris. De là dit-on, que la vierge appartient au pere,
& la femme à son mari. Icare, pere de Penelope, ne
pouvant persuader à Ulysse de quitter Ithaque, & se
retirer en Lacedemone, s’addresse à sa fille, luy de-
mandant qu’elle ne l’abandonnast point. Ulysses, ne
voulant pas s’en faire croire, & user de son droit, re-
mit le tout à sa femme, luy promettant de suyvre celuy
qu’elle voudroit. Penelope, couvrant sa face, ne respond
mot. Dont le pere ayant congnu par là la volonté de
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [L5v p170] sa fille, la laisse à son mari: & pour memoire du faict
fit peindre & dresser un tableau de Pudeur.

Notes:

1.  See Pausanias, Periegesis, 3.20.10, for this statue and the story behind it.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

    Relating to the text:


    Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

     

    Back to top