Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [P8v p240]

L’hoirie du riche.

LXXXIIII.

Patrocle revestu d’une tres riche armure,
Tout mort receut des Grecs & des Troyens injure:[1]
Chacun le veut avoir: mais Hector le retient,
Et sa riche despouille il attrappe & obtient.
Ceste fable nous dit, que le riche mourant
Laisse noise apres soy: mais en fin l’heritier
Baille de ce bien là, pour tout pacifier,
Au corbeau, au vautour, & au noir cormorant.[2]

Commentaires.

Patrocle represente les riches, qui combattent avec
fausses armes, & non pas avec les leurs: à sçavoir par
leurs richesses & par leurs moyens, qui ne sont pas
nos propres biens, mais externes. En fin l’homme suc-
combe & est abbattu pource qu’il ne devoit pas me-
surer sa felicité par aides de telle estoffe. Ceux qui
Link to an image of this page  Link to an image of this page  [Q1r p241] grattent les pieds de ceux qui n’ont point d’enfans,
sont icy appelés Corbeaux. Il appelle vautours &
cormorants ceux qui tirent proffit des morts, soit
pour les enterrer, soit pour mettre leurs biens en in-
ventaire.

Notes:

1.  For the death of Patroclus, see Homer, Iliad, 16.784ff. He borrowed Achilles’ armour to fight the Trojans when Achilles refused, and was killed by Hector, who took the armour.

2.  ‘Vulture’ was a term used to refer to people who hang round rich persons, hoping for a legacy See Erasmus, Adagia, 614 (Si vultur es, cadaver exspecta).



Iconclass Keywords

Relating to the image:

    Relating to the text:


    Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

     

    Back to top